16/09/2011

Au temps (pour moi) ou autant (pour moi)

Quand doit-on utiliser "Au temps" et "Autant" ?

soldat_1253864651.jpg

 

Lorsque l'on commet une erreur et que l'on désire se faire pardonner en l'admettant, on écrit : "Au temps pour moi" et non "Autant pour moi".

On emploie "Autant" s'il est question d'une chose ou d'une quantité identique et non d'une erreur. Par exemple : "Jean a des trésors d'ingéniosité ; Vladimir en a autant que lui." Ou : "Que de reproches! J'en ai autant à ton service."

Voici ce que dit l'Académie française :temps.jpg

"Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie."

Quant au Projet Voltaire, il indique ceci :

"Quand elle serait contestée par quelques francs-tireurs, la tradition veut que l'on écrive « Au temps ! » Il s'agirait en effet, à l'image de ce qui se fait à la caserne ou dans les salles de gymnastique, de revenir au temps précédent du mouvement pour le parfaire..."

La plaisanterie citée par le site Mon expression illustre parfaitement la différence au temps pour moi,autant pour moi,expression,vocabulaire,orthographeentre "Au temps" et "Autant" :

"LE GARÇON DE CAFÉ : Pour Monsieur ?

PREMIER CLIENT : Un demi.

LE GARÇON : Et pour Monsieur ?

SECOND CLIENT : Autant pour moi (un demi)... Euh... Au temps pour moi ! Un café."

  

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire